Qu’est-ce qui fait cliquer le lecteur ? Marie Barrillon

SAMSUNG

La rubrique d’échanges avec les lecteurs continue. J’écris pas loin invite lecteurs/blogueurs à répondre à 30 questions sur leurs lectures et leurs habitudes de lecture. Après The SF Reader, Isabelle D. des Tribulations d’une lectrice, Tu lis quoi ?, Sabine de Ma Bibliothèque Bleue,  j’invite une nouvelle lectrice, Marie Barrillon, écrivain public et auteur.

J’ai rencontré Marie Barrillon au détour d’un réseau social Twitter ou Facebook ou les deux. Suite à un de ses tweets dans lequel elle m’interpelait et me faisait remarquer qu’elle chroniquait ses lectures, je lui ai proposé mon questionnaire. Une bonne façon de mieux nous connaître.

 

Il y a très longtemps que je ne vais plus à la bibliothèque. Depuis 2002, je crois ! Rien ne m’exaspère tant que de devoir rendre un livre que j’ai apprécié.

 

1. Quel est ton livre d’enfance préféré ?

« Les malheurs de Sophie ». Lorsque j’étais petite, je passais des heures au sous-sol de la maison de mes grands-parents maternels où il y avait une grande armoire dont les étagères recelaient de vieux livres qui avaient appartenu à ma mère et ma tante. C’est là que j’ai découvert « Les malheurs de Sophie » entre autres petites merveilles telles que « Les deux nigauds », « Les petites filles modèles » et j’en passe. Des livres parus au début du siècle dernier. Tiens, il faudrait que je regarde ! J’en ai conservé quelques-uns. Nostalgie.

2. Qu’est-ce que tu lis en ce moment ?

Ces derniers temps, j’ai du mal à trouver du temps, mais je m’impose quelques minutes tous les jours pour lire au moins un peu. Actuellement, je lis « Rose » de Tatiana de Rosnay. Je suis Tatiana sur Twitter depuis pas mal de temps, mais je ne l’avais encore jamais lue. J’ai souhaité la découvrir après avoir lu sa nouvelle dans « 13 à table » parce que son style m’a plu.

3. Quel livre as-tu réservé récemment à la Bibliothèque ?

Il y a très longtemps que je ne vais plus à la bibliothèque. Depuis 2002, je crois ! Rien ne m’exaspère tant que de devoir rendre un livre que j’ai apprécié. Je conserve mes livres, ce sont mes trésors. À l’époque où j’empruntais des livres à la bibliothèque, il était fréquent que j’aille ensuite les acheter lorsque ceux-ci m’avaient plu pour les conserver.

4. Tes mauvaises habitudes concernant les livres et les bibliothèques ?

Ah, les livres ! Un besoin au moins aussi viscéral que l’écriture ! Je suis insatiable, incurable, incorrigible, voire indécrottable, où que je passe ; librairies, marchands de journaux, grandes surfaces et même Emmaüs, il y en a toujours pour m’attirer et je repars avec. Et bien souvent ce n’est pas un, mais plusieurs livres que j’achète.

5. As-tu une liseuse ?

Non, je n’ai pas de liseuse. J’aime tenir le livre dans mes mains, en sentir l’odeur du papier et de l’encre. Une odeur particulière que je ne retrouve dans rien d’autre. Il m’arrive cependant de lire du numérique et dans ce cas, c’est soit sur mon smartphone, soit sur ma tablette. Et c’est déjà bien !

6. Depuis combien de temps lis-tu en numérique ?

Depuis peu, un an peut-être. J’ai eu du mal à y venir et je n’en ferai pas une priorité, sauf exception.

7. Peux-tu décrire ton expérience de lecture en numérique et pourquoi tu lis (ou peu ou pas) en numérique.

Sincèrement, je ne suis pas une adepte de la lecture sur écran pour les raisons évoquées précédemment, mais également parce que sur écran ma vision à plus de mal à s’accorder avec la luminosité. Et puis, je travaille toute la journée sur ordinateur, alors l’écran au bout d’un moment, ça devient presque pénible !

7 Bis.  As-tu déjà essayé une liseuse (à encre électronique) ?

Non, je n’ai jamais essayé sur une liseuse électronique, seulement sur tablette et mon portable Android. Cela dit, n’étant pas certaine d’être en mesure d’adopter la lecture sous cet angle, je n’ai pas jugé opportun d’acquérir une liseuse électronique.

8. Préfères-tu lire un livre ou plusieurs livres en même temps ?

Il m’arrive régulièrement de lire plusieurs livres en même temps, ça ne me pose aucun problème. Je pense que c’est une question d’habitude et en tout cas un bon exercice pour le cerveau. C’est la même chose dans l’écriture, je peux écrire deux romans en même temps sans jamais me perdre, même si au final l’un primera sur l’autre.

9. Est-ce que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu as un blog ?

Mes habitudes de lecture ont changé lorsque j’ai commencé à faire des chroniques littéraires pour 1001-livres magazine en 2008. Puis, après la fermeture du magazine courant 2011, j’ai continué à faire des chroniques pour les mettre sur mon blog parce que ça plaisait. Je ne sais plus lire un livre sans en faire une chronique ou relever des phrases au fil des pages, c’est plus fort que moi. J’ai donc toujours mon cahier à spirales près de moi lorsque je lis pour prendre des notes au fur et à mesure.

10. Le livre que tu as le moins aimé lire cette année ?

Je rejoindrai Sabine (Ma Bibliothèque Bleue) en disant « La femme parfaite est une connasse ». Je m’attendais à beaucoup mieux. Ça ne vole pas haut, et les stéréotypes y sont consternants. Je ne comprends même pas qu’un éditeur ait pu le publier, alors qu’il y a tant d’auteurs méritants ! Mais, je ne suis pas l’éditeur !

11. Le livre que tu as le plus aimé lire cette année ?

Il y en a deux. Récemment, « Ce que j’aimerais te dire » de Nikos Aliagas. J’ai été agréablement charmée, car je ne l’attendais pas du tout sur ce terrain. Il m’a absolument bluffée ! Dans son livre, j’y ai retrouvé nombre de mes valeurs, ça m’a fait beaucoup de bien. Quant au second, c’est « Hôtel Victoire » de Bernard Pelchat, un auteur dont j’apprécie la plume à chaque fois que j’ai l’opportunité de le lire.

12. As-tu un genre favori ?

J’ai une préférence pour les romans, néanmoins je lis de tout, m’adapte et sais apprécier tous les genres, du polar à la poésie en passant par les nouvelles ou les livres jeunesses, etc. Seules les BD ne sont pas ma tasse de thé, quoi que, bien faites si elles racontent une histoire qui saurait m’accrocher, ça pourrait bien me plaire !

13. Combien de livres lis-tu en dehors de ton genre de prédilection ?

Ça dépend des moments et du temps dont je dispose. Au cours de 2014, je n’ai pu lire que 32 livres et publié 12 chroniques, j’ai donc 20 chroniques de retard à publier sur mon blog. En 2013, 23 livres. En 2012, 32. En 2011, 36. Donc en moyenne entre 30 et 40. J’avoue ne jamais compter, je me réfère à mon blog. Par contre, en 2009, alors que je chroniquais pour 1001-livres magazine, j’en avais lu 72.

13 Bis.  Est-ce que de tenir un blog grignoterait une part de ton temps de lecture ?

Ce n’est pas de tenir un blog qui grignote le temps dont je dispose, mais plutôt mon travail (je suis écrivain public, j’écris donc aussi pour les autres) et l’écriture personnelle.
Mon blog : j’y tiens et le complète autant que possible dès que je peux. J’aurais plutôt tendance à grignoter sur mon temps de travail pour le compléter.

14. Lis-tu dans les transports en commun ?

Oui, lorsque je les prends. Etant donné que je travaille chez moi, je prends rarement les transports au quotidien. Mais, lorsque je dois faire de longs trajets, comme aller chez mes parents dans le Sud, oui c’est inévitable, je lis !

15. Quel est l’endroit où tu préfères lire ?

J’apprécie d’être bien installée et à l’aise, après peu importe le lieu, même s’il y a un peu de bruit cela ne me dérange pas tant qu’il n’y a pas une fanfare pour hurler dans mon périmètre.

16. Prêtes-tu tes livres ?

Rarement ! Et encore, il faut que j’aie une confiance absolue en la personne à qui je pourrais prêter mes livres, car trop souvent par le passé j’en ai prêté que l’on ne m’a jamais rendu ! Alors maintenant, je suis méfiante !

17. Prends-tu des notes, surlignes-tu directement sur le livre ou l’ebook quand tu lis ?

Oui, dans le cadre de mes chroniques, je prends des notes tout au long de mes lectures, mais sur un cahier réservé à cet effet. Par contre, je ne surligne jamais sur le livre directement, j’ai trop de respect pour le livre pour ne pas écrire dessus. Si par obligation, il m’arrive de devoir le faire, c’est au crayon à papier doux avec lequel je n’appuie pas et que j’efface après avoir reporté les passages sur mon cahier. C’est maladif ! Il est où le docteur ?

18. Dans quelle langue préfères-tu lire ? Français, anglais, ou autre ? Pourquoi ?

En français, parce que c’est ma langue natale et que je n’en parle et n’en lis pas d’autres. J’ai toujours voulu avoir la plus grande maîtrise possible de ma langue natale avant d’en explorer une autre. Et maintenant, il est un peu tard pour revenir en arrière. Mais, je ne regrette pas !

19. Qu’est-ce qui te motive de recommander la lecture d’un livre à quelqu’un ?

Recommander n’est pas le terme que j’utiliserais. Je donne mon avis et celui-ci est subjectif puisque directement lié à mes goûts personnels. Un livre que j’ai aimé peut ne pas plaire à d’autres personnes et inversement. C’est la raison pour laquelle je n’utilise pas non plus le terme de critique puisque je considère que je ne critique pas un ouvrage. Et ce n’est pas le but de mon action.

20. Quel est le livre qui t’a le plus marqué dans ta vie ?

Il y en a trois particulièrement. « Les raisins de la colère » de John Steinbeck, dont j’avais vu le film avec l’école, j’ai donc absolument souhaité lire le livre, « L’envol de Sarah » d’Agnès Favre et « Béatrice en enfer » de Didier Decoin. Trois ouvrages qui m’ont véritablement retournée !

21. Boisson ou nourriture que tu aimes consommer quand tu lis ?

Généralement, c’est café. De toute façon, c’est café à toute heure dans mon quotidien, donc ça ne change rien !

22. Comment abordes-tu les commentaires ? Te sens-tu à l’aise de donner une mauvaise appréciation.

J’essaie de tempérer mes ressentis, car l’objectif, lorsque je commente ou fais la chronique d’un ouvrage, n’est pas d’écharper un auteur (ou son livre), mais bien de partager la perception que j’en ai eu. Après, tous les goûts sont dans la nature et dans cette mesure ce qui plaît aux uns ne plaît pas nécessairement aux autres. La lecture doit rester un moment de détente, de divertissement, de distraction, de ravissement…

23. Te bases-tu sur les commentaires pour acheter un livre numérique ? Donnes-tu plus d’importance aux commentaires positifs ou négatifs pour faire ton choix ?

Je ne me base jamais sur les commentaires pour acheter un livre. Je les lis parce qu’il m’intéresse de savoir comment les lecteurs sont ressortis de leur lecture. Ensuite, lorsque je lis le même ouvrage, c’est parce que celui-ci m’a tentée d’une manière ou d’une autre, mon ressenti demeure donc très personnel et mes choix de lecture le sont aussi.

24. Quel pourcentage d’extraits de livre téléchargés, achètes-tu ?

Je ne télécharge jamais d’extraits de livre. Je lis un livre ou je ne le lis pas. Un extrait ne me suffirait pas, voire me laisserait sur ma faim et dans l’attente d’acquérir le livre, donc je l’achète directement. L’autre raison de ce choix est qu’un extrait ne me semble pas représentatif du livre dans son intégralité.

25. Ton héros/héroïne de fiction favori (te) ?

Je n’en ai pas. Je m’intègre dans chacune de mes lectures, et chaque héros/héroïne est mon (ma) préféré(é) au moment de celle-ci, à la lecture suivante c’en sont d’autres.

26. Y a-t-il des livres que tu lis uniquement en vacances ? Lesquels ?

Non, pas nécessairement. Je lis ce que j’ai envie de lire au moment où j’ai envie de les lire.

27. T’arrêtes-tu en plein milieu de la lecture d’un livre ? Pourquoi ?

Cela m’arrive, parfois. Dans ce cas, je laisse le livre de côté pour y revenir ultérieurement parce que l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons joue un rôle important dans nos lectures sans que nous en ayons particulièrement conscience. Bien souvent, lorsqu’on revient quelque temps plus tard sur un ouvrage abandonné, on s’aperçoit que curieusement nous sommes plus réceptifs.

28. Titre d’un livre qui t’a énervé ?

Je n’ai pas le souvenir d’avoir été énervée par un titre en particulier, sauf ces derniers temps par « Merci pour ce moment » que j’associe à un règlement de comptes ce qui ne me donne pas envie de le lire, quelles que soient les personnes concernées. Et parce qu’il suffit d’avoir une liaison avec une personnalité ou un nom qui fait la une des magazines pour publier un livre et faire un score de ventes hallucinant, alors qu’il y a tant d’auteurs méritants qui se battent au quotidien.

29. As-tu lu un de mes livres ?

J’ai lu la saison 1 de « Lacan et la boîte de mouchoirs ».

30. Si tu en as lu plusieurs, lequel as-tu préféré ?

J’ai « Le baiser de la mouche » en attente. Et j’aimerais lire « Ma mère est une fiction », dès que j’aurai un peu plus de temps.

Retrouvez Marie sur son blog :

Marie Barillon (auteur)

Suivez-la sur :

Twitter : @Marie_BARRILLON

Facebook : Page de Marie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *